À propos

Notre histoire

2013
2015
2019
2021
2013
DOOR, La légende du Gardien, le premier court-métrage d'Augustin MOREL d'où Behind the Door tire son nom.

Ce film a été réalisé dans le cadre du Festival BJ, le festival interne de la prépa d’Augustin. Intégralement tourné dans l’enceinte de l’école, il est pourtant l’esquisse d’un monde fantastique original avec, au cœur de sa mythologie, une porte peu banale. Lauréat des prix de Meilleur Montage et Meilleur Film.

Vous pouvez voir le film un peu plus bas.

2015
Première utilisation du nom Behind the Door dans les courts-métrages d'Augustin MOREL.

Alors en école d’ingénieur, Augustin exerce une activité de cadreur intermittent en parallèle de ses études. Il en apprend beaucoup sur la vidéo et continue de réaliser des courts-métrages et d’autres vidéos pendant son temps libre.

2019
Augustin MOREL crée Behind the Door et se lance dans l'aventure entrepreneuriale.

Son diplôme en poche, Augustin décide de se consacrer pleinement à sa passion : la vidéo. Il devient auto-entrepreneur et crée Behind the Door. Il commence à travailler pour des clients variés et réalise de nombreux projets.

2021
Ajout de la prise de vue aérienne à l'offre de Behind the Door.

Augustin passe une formation de télépilote de drone et obtient la certification de télépilote de la DGAC.
Il peut exercer des missions de prise de vue aérienne dès Janvier 2021.

Augustin MOREL

Augustin découvre la vidéo tout petit avec le camescope de son père et se voit offrir sa première caméra à 14 ans. Il filme les vacances familiales et les pièces de théâtre de son lycée.

C’est véritablement en classe prépa qu’il se découvre une passion pour la réalisation et le cinéma. C’est à ce moment qu’il réalise, entre-autres, sa première fiction, DOOR, La légende du gardien.

Arrivé en école d’ingénieur, il produit de plus en plus de contenus. Il est amené à relancer le journal TV de son école (format long mêlant vidéo-journalisme, fictions et reportages) et à réaliser plusieurs courts-métrages. En parallèle il devient cadreur intermittent et se forme aux techniques professionnelles de la vidéo (image, son, lumière, conduite d’interviews, captation d’événements).

Il valide son master en Entrepreneuriat puis décide de se consacrer à plein temps à sa passion pour la production de contenu audiovisuel. Il crée Behind the Door en Mars 2019. Avec plus de 70 projets à son actif, il travaille aujourd’hui pour plus d’une vingtaine de clients, et continue de réaliser de la fiction.

DOOR
La Légende du Gardien

Découvrez le court-métrage aux origines du nom Behind the Door

Nos engagements pour la planète

Notre engagement pour la planète
Tournages légers
Politique de transport
Impact numérique limité
Notre engagement pour la planète
Notre planète va mal. C'est malheureusement un état de fait.

Au rythme actuel des choses, nous nous dirigeons vers un monde dont la température moyenne aura augmenté de 3,3°C à 5,5°C à la fin du siècle (par rapport à 1850 – source GIEC).

Cela peut sembler peu, mais rappelons qu’il y a 20 000 ans, en pleine ère glaciaire, la température moyenne mondiale était à 5°C en dessous de la moyenne de 1850. Ces quelques degrés suffisaient à recouvrir l’Europe du Nord d’un immense glacier et à faire baisser le niveau des océans d’environ 100m.

Ces quelques degrés auront des effets phénoménaux, alors agissons !

Tournages légers
Nous utilisons du petit matériel, léger, à faible consommation d'énergie.

Nous commençons notre engagement climatique sur le terrain lors du tournage. Le matériel que nous utilisons est léger et compact, nos boîtiers de caméras consomment relativement peu d’énergie. Cela ne les empêche pas d’être de très bonne qualité.

Nous privilégions l’utilisation de la lumière naturelle. En cas de nécessité nous utilisons des LED, source de lumière à faible consommation électrique.

Enfin nous limitons au maximum l’usage de plastiques, emballages, bouteilles d’eau, etc…

Politique de transport
Nous utilisons les transports en commun et le train dès que possible.

Les transports représentent entre 25% et 30% de nos émissions de gaz à effet de serre en France (essentiellement la voiture). Il est donc primordial de limiter les émissions lors de nos déplacements.

La légèreté de notre matériel ne nous impose pas l’utilisation de la voiture comme moyen de transport par défaut.

La plupart de nos tournages ayant lieu en région Parisienne, nous utilisons les transports en commun (sauf pour les endroits difficiles d’accès). Pour les déplacements en région nous utilisons le train.

Impact numérique limité
Nous limitons le plus possible la quantité de donnée stockée et transférée via internet.

En 2020, le numérique représente à peu près 4% des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle mondiale. C’est un peu plus que l’aviation. La vidéo représente quant à elle 80% du trafic sur Internet.

Nous nous engageons à réduire notre consommation de donnée par plusieurs moyens :

  • Exports des vidéos “en cours de travail” (pour les échanges avec le client) en faible qualité.
  • Exports des vidéos finales en qualité optimale.
  • Utilisation d’un hébergeur de fichiers français, avec stockage sur des serveurs à courte distance et pendant un temps réduit.